Le genre Macrozamia

Les cycas du genre Macrozamia ne sont pas à proprement parler des plantes succulentes. Mais la plupart de ces espèces demandent des soins similaires aux plantes xérophytes, notamment en restant au sec en hiver et en appréciant un sol drainant. Ces plantes australiennes sont assez rarement cultivées, mais elles ont les faveurs de certains collectionneurs. On peut aussi les rencontrer en extérieur dans des jardins de la Côte d’Azur.

Origines des plantes

Les cycas du genre Macrozamia sont seulement présents en Australie. Le genre est donc endémique à l’Australie et les espèces sont pour la plupart présentes sur l’est de cette île continent.

Les Macrozamia portent de belles feuilles pennées, ici Macrozamia communis.

Généralité sur la culture des Macrozamia

Les espèces du genre Macrozamia sont pour la plupart de croissance lente. Et hors mise en culture dans des conditions optimales, il faut de nombreuses années pour obtenir un beau sujet depuis le semis.

Semis et culture des plantules

Les graines sont de grande taille et peuvent faire penser à des oeufs de reptiles. Si elle possède un embryon, une graine a toute les chances de germer. On placera les graines sur un lit de pierre ponce ou de sable grossier que l’on arrosera fréquemment pour conserver une ambiance humide. La fin du printemps et le début de l’été sont de bonnes périodes pour faire germer les graines.

Lorsque graine germe, une racine va faire sont apparition à l’une de ses extrémités. Puis cette racine va se diriger vers le bas pour plonger dans le substrat. Il faut donc placer la graine germée dans un pot profonde d’une vingtaine de centimètre pour que la racine trouve suffisamment de place pour se développer.

Cette racine est très fragile. Et à se stade de développement de la plante, elle ne doit pas être endommagée. Sinon c’est la plante entière qui est perdue. Les plantules de Macrozamia sont sensibles aux maladies fongiques qui touchent leur système racinaire. Et les pertes sont parfois importantes. Il est parfois préférable de planter les plantules après quelques mois de culture – ou la saison suivante – en pleine terre à l’emplacement définitif.

Culture des Macrozamia

La culture des plantes matures est beaucoup plus simple. Et tous demandent un sol drainant et minéral pour pousser correctement. Dans leur milieu naturel, les Macrozamia sont souvent des plantes de sous-bois. Ils apprécient donc une ombre légère, même si la plupart des espèces supportent le plein soleil dans le midi de la France.

Comme la plupart des cycas, les Macrozamia supportent la sécheresse. Mais durant l’été, les plantes apprécient un arrosage régulier. Dans le sud-est de la France, deux arrosages par semaine permettent de stimuler la pousse et de garder des plantes de bel aspect.

On note que certaines espèces peuvent développer des carences en certains oligo-éléments. Les plantes carencées présentent une coloration du feuillage vert-jaune ou bien des petits points jaunes. Des apports d’engrais complets permettent de rétablir une plante en état de manque.

La résistance au froid est variable en fonction des espèces, mais celles qui poussent naturellement dans le sud-est de l’Australie démontrent leur capacité à résister à plusieurs degrés sous zéro si le froid est de courte durée. Ces plantes sont de dimension réduite et peuvent facilement être protégées. On peut alors pousser un peu plus loin les limites du possible et les cultiver dans les régions tempérées aux hivers un peu plus froids.

Principales espèces

Les botanistes ont fait la description de plus de quarante espèces. Et toute ne sont pas présentes en culture en Europe. Voici les fiches des espèces que l’on retrouve le plus souvent en culture dans les parcs et jardins en France.