Yucca faxoniana

Cette espèce massive est assez peu commune en culture. Mais sa rusticité fait d’elle un yucca très intéressant. Yucca faxoniana est originaire du désert du Chihuahua et se retrouve aussi bien du côté texan que du côté mexicain de cette région arides. Il a été récemment importé et l’on peut retrouver des sujets de grandes dimensions dans les jardins botaniques et les collections privées.

Deux Yucca faxoniana au Jardin zoologique tropical de La Londe-les-Maures (83)

Comment le reconnaître ?

Yucca faxoniana est une espèce dont les sujets sur stipes sont particulièrement massifs. Les stipes sont larges. La plante porte généralement une unique rosette de feuilles. Mais il existe des sujets avec plusieurs têtes.

Les feuilles sont longues, larges, vertes et rigides. Elles portent des filament fins et retombant sur le bord de leurs feuilles. Ce caractère est l’une des particularités qui permettent de distinguer cette espèce de Yucca carnerosana qui lui ressemble beaucoup. Cette espèce fleurit rarement. Lorsque cela est le cas, les hampes florales ne dépassent généralement pas la couronne des feuilles.

Yucca faxoniana en floraison (8 mai 2021)

Quelle est la rusticité de Yucca faxoniana ?

Cette espèce résiste bien aux hivers méditerranéens et même à ceux qui sont particulièrement pluvieux. L’auteur a aussi observé à plusieurs reprises un spécimen de grande taille cultivé aux Pays-Bas. Il est donc probable que Yucca faxoniana soit suffisamment résistant pour pouvoir être cultivé dans la plupart des régions de plaine en France. Néanmoins, il faut rappeler que la qualité du sol est comme pour beaucoup de plantes succulentes la clé du succès.

Comment cultiver ce yucca ?

Yucca faxoniana n’est pas une espèce à la culture difficile. Les sujets d’importation produisent facilement des racines et dans de bonnes conditions sont assez vigoureux. Mais on ne peut pas parler de croissance rapide. C’est encore plus vérifiable chez les jeunes sujets qui n’ont pas développé de stipe. Deux jeunes exemplaires cultivés au Jardin zoologique tropical sont restés plus de 10 ans sans véritablement changer.

Comme de coutume pour les yuccas des régions désertiques, un substrat minéral et drainant devra être choisi. La culture sur rocaille permet de mettre les sujets en valeur. Il faut aussi leur offrir une exposition ensoleillée.