Cycas taitungensis

Cycas taitungensis

Cycas taitungensis est une plante originaire de l’île de Taïwan, à l’est de la Chine. Son aspect général est proche de Cycas revoluta. Toutefois, ce cycas se montre plus vigoureux et semble également plus résistant au froid. Il devrait être suffisamment rustique pour trouver sa place sur le long terme dans les jardins du sud-est de la France et de la façade atlantique. On peut aussi s’astreindre à protéger les plantes durant l’hiver et ainsi garder des sujets sous des climats moins favorables.

Comment identifier Cycas taitungensis ?

Cycas taitungensis est une plante qui ressemble à Cycas revoluta. Ces deux espèces sont généralement confondues. Chez Cycas taitungensis les feuilles sont plus longues. La croissance est aussi plus vigoureuse et rapide. Cette espèce est l’une des premières à émettre de nouvelles feuilles au printemps. Alors que Cycas revoluta aura souvent besoin des premières chaleurs estivales pour émettre sa couronne.

Plante mâle de Cycas taitungensis
Plante femelle de Cycas taitungensis

Quelle est la rusticité de ce cycas ?

Cycas taitungensis fait partie des espèces les plus résistantes au froid. On peut essayer sa culture sur le bord de la Mer Méditerranéen et sur le littoral atlantique. Sauf hiver exceptionnel, les plantes supporte parfaitement les climats tempérés doux.

Par contre, on connaît peu sur le comportement de cette espèce face aux hivers rigoureux. On peut espérer que son comportement soit proche de celui de Cycas revoluta. Les sujets bien établis devraient survivre jusqu’à -10°C et peut être plus bas, si les gelées ne persistent pas trop longtemps.

Si vous êtes à la recherche d’un cycas plus résistant au froid, nous vous conseillons de choisir Cycas panzhihuaensis. Il est probablement le cycas de plus rustique pour un climat tempéré. Mais comme toutes les espèces de cycas, il a besoin d’ensoleillement et de chaleur pour se remettre d’un hiver froid.

Comment cultiver Cycas taitungensis ?

Cycas taitungensis demande les mêmes conditions de culture que Cycas revoluta. L’exposition en plein soleil donne les meilleures résultats, même s’il est possible de placer ces plantes à la mi-ombre.

Le sol doit être suffisamment drainant. Ainsi l’eau ne stagne pas au niveau des racines, ce qui pourrait causer la perte d’une plante. L’apport en matière organique à la plantation peut se faire sous la forme d’un terreau bien décomposé. L’humus s’associe alors aux argiles et la structure du sol est améliorée.

Bien que ces plantes entretiennent une relation symbiotique avec des bactérie fixatrices d’azote, la fertilisation profite à tous les cycas. On peut apporter un engrais à libération lente au printemps. Celui-ci va libérer les nutriments tout au long de la saison. La corne torréfiée et le sang séché sont de bons engrais organiques.

Les cycas sont généralement les plantes qui résistent au manque d’eau en été. Mais on obtiendra une meilleure croissance et des plantes plus vigoureuses en arrosant une à deux fois par semaine en été en absence de pluie. Dans le midi de la France, cela revient à irriguer les plantes du mois de juin au mois de septembre.