Aloe ferox

Aloe ferox fait partie des aloès qui atteignent les plus grandes dimensions. Cet aloès est suffisamment résistant au froid pour pouvoir être cultivé en extérieur dans le sud-est de la France. Il supporte plusieurs degrés sous zéro, ainsi que des chutes de neige.

Comment reconnaître cette espèce ?

Il s’agit d’une espèce dont les sujets sont massifs. Les plantes ne se ramifient pas et portent une unique rosette de feuilles très épaisses et bordées d’épines.

Son aspect est très proche d’Aloe marlothii. Mais les feuilles d’Aloe ferox ne postent pas d’épines sur leur face intérieure, contrairement à Aloe marlothii.

Quelle est la rusticité d’Aloe ferox ?

Cette espèce est suffisamment résistante au froid pour trouver une place à l’extérieur dans les régions littorale de Méditerranée. Ces plantes succulentes sont capables de résister à plusieurs degrés en dessous de zéro. À La Londe-les-Maures (Var), plusieurs spécimens ont résisté à -6°C en février 2012.

Toutefois, cette tolérance est valable pour les épisodes de courte durée. Ses fleurs qui apparaissent en hiver souffrent souvent des gelées. Ce qui prive souvent le jardinier d’une belle floraison.

Spécimens d’Aloe ferox sous la neige. Source : Karen du Plessis, Pixabay.

Comme la plupart des plantes succulentes, les dégâts dûs au froid sont plus importants lorsque le sol est humide et que l’exposition aux basses températures est prolongée. Au contraire, les plantes gardées sous abri – comme dans un serre – peuvent résister à des températures inférieures.