Aloe polyphylla

Aloe polyphylla est une plante succulente originaire des régions montagneuses du Lesotho et d’Afrique du Sud. Dans son habitat naturel, elle est rare et menacée de disparition. Aloe polyphylla se distingue des autres membres du genre Aloe par l’arrangement spiralé de ses feuilles. On nomme parfois cette plante aloès spirale. Cette succulente est encore rare en culture, bien que très recherchée par les collectionneurs. Elle a des besoins particuliers et se montre assez délicate. Elle supporte mal les températures élevées, qui peuvent la tuer. Il s’agit davantage d’une espèces alpine que d’une plante de jardin sec. Pour résumer, Aloe polyphylla est une plante pour les jardiniers avertis.

Aloe polyphylla
Aloe polyphylla se caractérise par l’arrangement de ses feuilles. Crédit : Pixabay.

Comment reconnaître Aloe polyphylla ?

Aloe polyphylla est une plante qui reste acaule. C’est-à-dire qu’elle ne développe pas de tige. Les sujets restent bas et s’élargissent lentement. Dans leur habitat naturel et dans des conditions optimales, les plus vieux sujets peuvent atteindre un mètre de diamètre.

Quelle est la rusticité de cette espèce ?

Poussant naturellement jusqu’à 2700 mètres d’altitude, cette espèce apprécie des températures douces en été. Il est donc adapté aux jardins de la façade atlantique et en particulier de Bretagne. Sa culture a aussi été réussie en Grande-Bretagne. En région méditerranéenne, il peut être difficile de cultiver Aloe polyphylla. Il faudra surtout le sortir les plantes en pot en extérieur en été et le placer à l’ombre.

En hiver, les plantes se sont montrées capables de résister à des chutes de neige et à des gelées parfois vives, jusqu’à -10°C. Mais cette rusticité est observable seulement si les plantes sont cultivées sur un sol bien drainant.

Comment cultiver Aloe polyphylla ?

La fraction organique du sol doit être un terreau bien décomposé, afin de minimiser le risque de maladies causées par des champignons.

La fertilisation doit être évitée, de même que les substrats trop riches en éléments nutritifs. Un excès d’azote provoque une pousse accélérée des plantes et altère l’aspect spiralé des plantes.

Si on cultive des spécimens d’Aloe polyphylla en pot, il est préférable de les sortir en extérieur durant l’été et de ne pas les garder sous serre ou dans un endroit où la température reste constamment supérieure à 25°C.

Multiplication des plantes

La multiplication de cette plante a longtemps été problématique. Ce qui limitait fortement la disponibilité de cette plante pour les amateurs de plantes succulentes. Les plantes ne produisent pas de rejet comme beaucoup d’aloès.

La germination des graines et la survie des plantules ne sont pas faciles. Les graines doivent être mises à tremper quelques jours avant d’être placé en pot. Les plantules sont très sensibles à la dessiccation. L’arrosage doit maintenir un substrat constamment humide les premières semaines de développement des plantules.

Les plantes ne produisent des graines qu’après une fécondation croisée. C’est-à-dire qu’une plante a besoin du pollen d’une autre plante pour produire des graines. Heureusement cette plante est maintenant multiplier in vitro. Et les prix des exemplaires bien développés diminuent rapidement.